5 raisons de regarder… La Race of China-Wuhan

Sur le WTCR Oscaro, pas le temps de chômer. Après plus de deux mois d’inactivité, les pilotes du championnat vont enchaîner une deuxième course en l’espace d’une semaine. Toujours en Chine, ils vont cette fois-ci s’attaquer au Wuhan International Street Track (2,984 km), situé à Wuhan, une ville de dix millions d’habitants de la province du Hubei. Voici cinq raisons pour ne pas manquer la Race of China (Wuhan), huitième manche de la Coupe du monde de voitures de tourisme.

Rob Huff, seul

Sur les 25 pilotes présents sur la grille de départ de cette huitième manche du WTCR Oscaro, un seul a déjà roulé sur le Wuhan International Street Track et ses 2,984 kilomètres. Il s’agit de Rob Huff (neuvième du général, à 80 points du leader). Le Britannique en garde d’ailleurs un excellent souvenir. Parti en huitième position, il avait réussi, l’an passé, à remonter tout le peloton pour finir sur la deuxième marche du podium, lors de la manche wuhanaise du championnat de Chine de voitures de tourisme : « Il existe un potentiel de dépassement ici. Mais comme pour toutes les courses en ville, cela reste assez difficile » souligne le champion du monde 2012, avant d’ajouter : « Comme dans tout circuit urbain, il n’y a pas d’échappatoire. Le tracé est très rapide et assez court. Il y a pas mal de changements de revêtement, certains sont nouveaux, et d’autres sont beaucoup plus anciens et plus abrasifs ». Pour mémoire, la dernière fois que Rob Huff et le WTCR Oscaro ont pris le départ sur un circuit urbain, c’était à Vila Real, lors de la Race of Portugal… Et c’était plutôt spectaculaire.

Hyundai en tête, plus que jamais.

Au volant de leur Hyundai i30 N TCR, ils dominent le WTCR Oscaro. Sur les quatre premières marches du championnat, quatre pilotes de la marque coréenne. Ceux de BRC Racing, Gabriele Tarquini (241 pts) et Norbert Michelisz (195 pts), occupent respectivement la première et la quatrième place du championnat. Face à eux, l’équipe Yvan Muller Racing est à l’affut. Yvan Muller (233 pts) et son coéquipier, Thed Björk (232 pts) complètent le podium. Ces deux derniers sont d’ailleurs en pleine forme puisqu’ils viennent de réaliser un triplé à Ningbo, remportant les trois courses du week-end (Björk course 1 et 3, Muller course 2). Si les quatre pilotes continuent sur ce rythme, les trois dernières manches du WTCR Oscaro risquent d’être époustouflantes. A commencer par la race of China-Wuhan. Donc soyez au rendez-vous dès samedi, 10h, pour la Race 1, sur https://wtcr.oscaro.com/

La Chine, terre belge

35 points pour Denis Dupont, 41 pour Frédéric Vervisch. La Chine semble être la terre promise des deux pilotes belges du championnat. A eux deux, ils ont inscrit 76 points lors de la Race of China – Ningbo, soit leur meilleur total de la saison pour leur team, et le deuxième meilleur bilan du week-end derrière l’équipe française Yvan Muller Racing et ses 101 points. Grâce à cette performance, Audi Sport Team Comtoyou, gagne une place au classement par équipe. Avec leurs 187 points, ils se classent en septième position et reviennent à quatre petites longueurs du Team Oscaro by Campos Racing. Attention John Filippi et Pepe Oriola, Audi Sport Team Comtoyou revient fort, il ne faut plus se manquer !

La revanche chinoise

Norbert Michelisz, Yann Ehrlacher, Jean-Karl Vernay, Pepe Oriola et Aurélien Comte ont un point commun. Candidats au titre, ils ont tous manqué le premier des deux rendez-vous chinois. A eux cinq, ils n’ont scoré que 32 points sur les trois dernières courses (dont 17 points pour le seul Norbert Michelisz), soit trois points de moins que Denis Dupont, quinzième au classement général, qui lui a marqué 35 points sur le Ningbo International Speedway. Un week-end défini par Jean-Karl Vernay comme « terrible, pas bon du tout ». Pour cette nouvelle épreuve en Chine, il y a fort à parier qu’ils auront tous à cœur de se reprendre. Dans un championnat qui se veut très disputé, ils n’ont plus le droit à l’erreur, sinon ils pourront dire au revoir à tout espoir de sacre final. Conclusion : ils vont être d’attaque. Et n’oubliez pas, sur le WTCR Oscaro, rien n’est impossible.

Le Détroit asiatique

12 millions. C’est le nombre de voitures vendues du côté de Wuhan durant le premier semestre de l’année 2018 (par rapport au calendrier chinois), ce qui en fait le premier marché de l’automobile au monde. La Race of China – Wuhan marque aussi la fin de la Golden Week en Chine. Un symbole, pour cette ville, où l’automobile fait partie intégrante de la culture : « On sent que les gens sont passionnés d’automobile ici. Il y en a même qui escaladent les grillages du circuit pour y voir ce qui se passe. C’est fou » raconte John Filippi, surpris de voir un tel engouement. Une particularité que souligne également Rob Huff : « Wuhan est une ville assez unique par rapport à certains autres endroits du calendrier WTCR. L’an passé nous avons reçu un accueil très chaleureux de la part des gens. Je sais que cette année, cela sera aussi bien ». Ajoutez à cela la présence du héros local, Ma Quing Hua, et on vous promet une ambiance survoltée.

Découvrir toute l'info de WTCR Oscaro

à lire également