Ben, c’est Bánki champion du monde !

Bence Bánki devient le premier champion du monde du WTCR Oscaro Esports sur Raceroom.

Deux victoires et cinq podiums. Voici le bilan de Bence Bánki, jeune Sim racer slovaque de 19 ans, lors de la première saison du WTCR Oscaro eSports.  Après une grosse performance lors de la première manche de la saison, sur le Hungaroring, où il remporte la première course et se classe cinquième de la deuxième, Bánki s’engage avec le Team Oscaro eSports. « On l’a repéré l’an dernier sur le championnat WTCC eSports, mais il n’était pas régulier, raconte Kevin Leaune, manager de l’équipe. Cette année, dès la première course de la saison, j’ai compris que c’était la bonne et qu’il avait trouvé la voiture qui lui convenait ».

Au volant de la Honda Civic type R TCR de Benjamin Lessennes, le Slovaque prend le lead du championnat et ne le lâchera plus jusqu’à la fin de la saison. Onzième du classement général avec seulement trois manches jouées, Leaune souligne : « Après notre excellent départ, on a géré en équipe. C’est un titre collectif. Le championnat est sponsorisé par Oscaro notre sponsor, nous étions obligés de le remporter. »

Après une deuxième victoire sur le circuit de Suzuka, Bence Bánki s’envole vers le titre. Il ne reste alors plus que deux manches sur le WTCR Oscaro eSports.

Et de 12 !

Deux manches qui auraient pu être fatales au Sim racer de 19 ans… Suite à un incident sur la race of China (où il termine deuxième lors de l’une des deux courses), il écope de cinq points de pénalités. Heureusement pour lui, ses principaux adversaires, Jarschel et Rebernak, sont également sanctionnés.

Le titre désormais acquis, Bence ne prend pas le départ de la dernière manche à Macao pour « ne pas prendre le risque d’être pénalisé bêtement », explique Kevin Leaune.

Après un titre mondial sur Dirt 4 et un sur Gran Turismo, le Team Oscaro esports remporte ses trois et quatrième sacres planétaires en 2018. Champion « multiplayer » et « hot lap », Bánki offre ses onze et douzième titres à l’équipe, depuis sa création en 2006. « C’est toujours plaisant de voir que l’on progresse un peu plus chaque année. Nous gagnons sur des jeux qui sont tous différents. Cela montre notre niveau de performance » fait remarquer le Team Manager de l’équipe. Il continue : « On ne va pas s’arrêter là. L’an prochain il faudra gagner plus ! »

« Une fois que vous avez la passion, vous avez tout. Pourtant, avec ces titres, j’en ai plus que je n’en ai jamais rêvé. » Conclu le néo champion du monde du WTCR Oscaro eSports 2018.

Découvrir toute l'info de WTCR Oscaro

à lire également