Ce jour-là, ils ont rendu hommage à quelqu’un…

Ce week-end, lors de sa victoire face à la réserve de l’A.C.Ajaccio (1-0), le Sporting Club de Bastia arborait une tunique particulière. Un maillot noir aux imprimés bleus, spécialement porté en hommage à Davide Astori, capitaine de la Fiorentina, et à Thomas Rodriguez, jeune joueur du centre de formation du Tours FC, tous deux décédés la semaine dernière. Ce geste de soutien n’est pas sans précédent dans le paysage footballistique français, notamment durant ces dix dernières années. Le Team Oscaro vous propose un tour d’horizon de ces « maillots hommages », symboles de la passion et de la solidarité qui règnent autour du monde du ballon rond. A l’heure où la planète football montre son plus mauvais visage aux yeux du grand public (cf, une minorité d’ultras lillois ont pénétré sur la pelouse), un peu d’humanité ne fait pas de mal…

5 avril 2008, SC Bastia – AC Ajaccio: Un derby, encore. Mais un derby différent des autres. A l’époque, le Sporting reçoit un adversaire en deuil. Ce soir-là, les Ours, l’emportent un but à zéro sur la pelouse de Furiani (Lucas Pereira à la 82ème). La veille, le club ajaccien disait adieu, lors de la cérémonie funéraire, à son Président Michel Moretti, disparu le 31 mars 2008. Sur le cœur de leur maillot noir : « Mighè u to ricordu sarà sempre vivu in u nostru cori è a nostra memoria » (« Michel ton souvenir sera toujours vivant dans notre cœur et notre mémoire »). Un message qui accompagnera les Acéistes pendant 24 matches, durant lesquels ils empocheront 37 points. L’ACA portera ce maillot jusqu’au premier derby de la saison suivante, le 5 décembre 2008 (6-2 pour Bastia).

30 août 2009, OM – Girondins de Bordeaux : Cette fois-ci, pas de noir, mais du blanc. Pour la 4ème journée de Ligue 1, l’OM reçoit Bordeaux en prime time sur Canal +. Dans ce choc face au champion de France en titre, les Marseillais décident de rendre un dernier hommage à Robert Louis-Dreyfus, actionnaire principal du club depuis 1996, décédé un mois auparavant, à l’âge de 63 ans. Pour l’occasion, les joueurs sont habillés d’un maillot blanc. Les rayures Adidas, habituellement bleues ciel, sont noires, comme toutes les autres inscriptions présentent sur le haut. Un « Merci RLD » y figure également. La partie ne sera malheureusement pas fameuse (0-0), mais à la fin de la saison, l’OM remportera son neuvième titre de champion de France.

2 mai 2015, SC Bastia – AS Saint-Etienne : Nous sommes à l’aube du 23ème anniversaire de la terrible catastrophe de Furiani. A la lutte pour le maintien, le Sporting reçoit l’AS Saint-Etienne pour le compte de la 35ème journée de Ligue 1. Dans un silence de cathédrale, les acteurs pénètrent sur la pelouse du Stade Armand-Cesari. Pour l’occasion, les Bastiais portent un maillot spécial : noir, avec deux bandes bleues, et une blanche au niveau de la poitrine. Les inscriptions « In memoria » (« en mémoire »), « 23 anni digià » (« 23 ans déjà »), et « collectif du 5 mai 92 » y sont marquées en lettre capitale. Le SCB l’emportera par la plus petite des marges grâce à un but de Floyd Ayité (84ème). L’opération sera renouvelée en 2016 face à Angers, et en 2017 contre le PSG.

25 novembre 2015, Malmö FF – Paris SG : Douze jours après les terribles attentats qui ont frappé la capitale française, causant la mort de 130 personnes, le PSG se déplace à Malmö en Suède (victoire 5-0). En cette circonstance, les Parisiens enfilent leur maillot conçut pour la Ligue des champions (noir), mais le sponsor principal du club est remplacé par une phrase : « Je suis Paris ». Un geste de soutien qui sera réitéré, trois jours plus tard en championnat. Lors de la réception de Troyes (4-1), le PSG arbore de nouveau le même slogan, mais cette-fois ci, avec ses couleurs traditionnelles. Une commercialisation du maillot a, un temps, été envisagé, en vain.

14 août 2016, OGC Nice – Stade Rennais : Du blanc comme symbole de lumière et de paix… Pour la première journée du championnat de France, Nice reçoit Rennes dans une atmosphère plus que particulière. Un mois plus tôt 85 personnes perdaient la vie dans une tragique attaque terroriste. Pour leur rendre hommage, Aiglons et Bretons portent un maillot sur lequel apparait un cœur, dessiner avec le nom des 85 victimes. Les Niçois, tout de blanc vêtus, pénètrent sur la pelouse dans un silence de plomb. Après avoir lâché 85 ballons dans le ciel azuréen, les joueurs de l’OGCN finiront par s’imposer sur le plus petit des scores (1-0, but de Malang Sarr).

10 mars 2017, Stade de Reims – AC Ajaccio : Un « maillot réplique » pour célébrer une légende. Pour le compte de la 29ème journée de ligue 2, les Rémois reçoivent l’AC Ajaccio dans un contexte assez spécial. Et pour cause, Raymond Kopa, l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football, star du grand Stade de Reims de années 50 s’en est allé, à l’âge de 85 ans. En guise d’hommage, les joueurs champenois s’habillent d’une reproduction du maillot du club de 1956, floqué « Kopa ». Comme leur mentor à l’époque, les Rémois vont proposer un récital, puisqu’ils finiront par s’imposer trois buts à zéro face à leur rival ajaccien.

5 août 2017, Montpellier HSC – SM Caen : Une tunique classe, sobre, qui contraste, quelque peu, avec la personnalité extravagante de Louis Nicollin, décédé en juin 2017, mais qui lui rend un si bel hommage. Noir et gris, floqué « Loulou » dans le dos, les joueurs portent, pour cette première journée de la saison 2017-2018, un magnifique maillot, à la gloire de leur président emblématique, qui a mené le club de la Paillade, de la Division d’honneur au titre de champion de France en 2012. Dans un match riche en émotion, Souleymane Camara offrira la victoire au MHSC (59ème).

13 octobre 2017, FC Sochaux-Montbéliard – Paris FC : Lorsqu’on pense au club de Sochaux, on pense évidemment à ses couleurs : du jaune poussin et du bleu roi. En octobre dernier, et le temps d’une soirée, les lionceaux ont laissé leur costume coloré aux vestiaires, pour y en revêtir un nouveau, plus sombre cette fois. Lors de la 11ème journée de Ligue 2, le FCSM s’habille de noir pour la réception du Paris FC (1-0). L’occasion de rendre un dernier hommage à Olivier Baudry, joueur du club de 1991 à 2000, décédé d’un cancer quelques jours plus tôt à l’âge de 44 ans. Signés par les joueurs, les 18 maillots, floqués « Baudry », ont par la suite été vendu aux enchères. L’argent récolté (plus de 3000 €) a été reversé à la ligue contre le cancer.

18 novembre 2017, RC Strasbourg – Stade Rennais : Encore un hommage sous fond de maillot floqué à l’effigie d’un ancien joueur. Ce soir-là, les joueurs strasbourgeois portent un tricot sur lequel est écrit « Steven ». Personnage important de la remontée du club alsacien parmi l’élite, formateur en charge des catégories débutants, Steven Keller, 25 ans, décédait quelques semaines auparavant, des suites d’une longue maladie. En guise de dernier salut, le RSCA s’est imposé face au Stade Rennais (2-1).

Découvrir toute l'info de SC Bastia

à lire également