Numb3rs : le 7, le 68 et le 69

Pourquoi ce numéro ?  Voici la question que nous avons posée aux acteurs du WTCR Oscaro. Superstitions, hommages, ou hasard, chaque semaine, et ce jusqu’à la fin de l’année 2018, nous vous proposons les explications de chacun des pilotes du championnat.

Après les membres du Team Oscaro, et pour le deuxième numéro de la série « numb3rs », on parle de trois Frenchies :

7 comme Aurélien Comte

« Pourquoi le 7 ?

D’habitude je ne choisis jamais mes numéros, soit parce qu’on nous l’impose, soit parce que je laisse faire le hasard. Mais cette année sur le WTCR Oscaro, on m’a demandé de choisir, et j’ai pris le 7. Tout simplement parce que je le portais lors du TCR Europe, en Octobre 2017, et il m’a porté chance… Donc je me suis dit pourquoi pas reprendre ce numéro.

Ta première fois avec le 7 ?

Justement c’était sur le TCR Europe, sur le circuit d’Adria en Italie. Je l’ai emporté alors que je n’étais pas du tout favori. Pourtant, ma voiture, qui d’ailleurs n’était même pas une TCR, mais une 308 cup, a eu beaucoup de problèmes lors des essais libres. Finalement, on s’en est très bien sorti pendant les courses, et j’en ai déduit que ce numéro me portait chance. Ce n’est pas de la superstition, mais au moins, je sais que le 7 ne portera pas la poisse.

Et si tu devais choisir un autre numéro ?

Si le 7 était pris par un autre pilote, j’aurai laissé faire le hasard. Avant, j’essayais toujours de trouver un numéro qui pouvait me correspondre et à chaque fois, je faisais des saisons pourries… Je laisserai donc le choix à mon équipe. »

68 comme Yann Ehrlacher

« Pourquoi le 68 ?

C’est tout simplement un hommage à mon département natal, le Haut-Rhin. Dès que j’ai pu choisir, j’ai pris le 68. Au fil du temps, c’est devenu ma marque de fabrique : YE68. Je suis très attaché à ce nombre.

Ta première fois avec le 68 ?

C’était en 2014, lors des championnats de France de super tourisme, sur le circuit de Nougaro. C’est avec ce numéro que j’ai remporté mon premier titre. Le 68 me porte chance.

Et si tu devais choisir un autre numéro ?

Si je ne pouvais pas choisir le 68, je pense que je prendrai le 10, c’est un numéro qui m’inspire assez. Ou sinon le 96, mon année de naissance. »

69 comme Jean-Karl Vernay

« Pourquoi le 69 ?

Je suis né et j’ai grandi à Lyon. C’est donc un hommage au département du Rhône le 69, il n’y aucun rapport avec la fameuse position (rires). En plus de ça je suis un fervent supporter de Villeurbanne en Basket et de l’Olympique Lyonnais en football. Ce numéro est un moyen d’embêter mes potes qui sont supporters de l’AS Saint-Etienne. C’est un petit clin d’œil aux derbys enflammés entre les deux rivaux.

Ta première fois avec le 69 ?

C’était cette année à Marrakech, sur le WTCR Oscaro. J’ai terminé quatrième de la Race 1 et j’ai remporté la deuxième course du week-end. C’est un numéro que je pense garder longtemps. Maintenant, les gens m’associent à ce dernier. Cette saison je réalise de bonnes choses, j’ai même gagné trois courses… Je peux considérer que le 69 me réussit.

Et si tu devais choisir un autre numéro ?

Je ne suis pas du tout superstitieux avec les numéros. J’ai eu la chance de remporter des titres avec pleins de numéros différents. L’an dernier, j’avais le 2 lorsque j’ai remporté le TCR International Series par exemple, donc je ne sais pas… Si je ne peux pas avoir le 69 l’an prochain, j’aimerais avoir le 1. Ça voudrait dire que j’ai été champion cette année.

Bonus : S’il n’est pas superstitieux avec les chiffres, Jean-Karl Vernay a quelques manies les jours de courses : « J’ai un caleçon que je mets tout le temps le samedi, c’est «le caleçon du samedi », ensuite je mets toujours le gant droit, avant le gauche, et plein de choses comme ça… »

Episode 1 : “Numb3rs: le 27, le 18 et le 74”

Episode 3 : “Numb3rs: le 20, le 22 et le 63”

Découvrir toute l'info de WTCR Oscaro

à lire également