Previews WTCR Oscaro 2019 : Cupra, quatre nouvelles têtes !

A quelques jours du début du WTCR Oscaro 2019, nous vous proposons une présentation des teams du championnat et de leurs pilotes.  Après Honda, Audi, Hyundai et Alfa Romeo, direction l’Espagne avec Cupra Racing, seul constructeur de la grille à avoir changé l’intégralité de ses pilotes.

Azcona, comme Oriola ?

Team : PWR Racing

Les pilotes :

Mikel Azcona, 22 ans (ESP) – à droite sur la photo : L’an dernier, il grimpait sur le toit du vieux contient, en remportant le TCR Europe. Du haut de ses 21 ans, le Basque devançait des pilotes de haut rang comme Jean-Karl Vernay ou Atilla Tassi, qu’il retrouvera dès cette année sur les circuits. Après ce premier sacre international, Mikel Azcona se présente, en 2019, sur la grille du WTCR Oscaro. Deuxième espagnol à participer à cette nouvelle formule du championnat du monde de voitures de tourisme, après Pepe Oriola en 2018, le numéro 96 du championnat a, chez Cupra, toutes les cartes en main pour faire aussi bien que son compatriote l’an passé (sixième).

Daniel Haglöf, 40 ans (SWE) – à gauche sur la photo : Troisième du TCR Scandinavia Touring Car Championship en 2018, derrière un certain Johan Kristofferson, qu’il affrontera de nouveau cette année sur le WTCR Oscaro, Haglöf va découvrir le niveau international. Avec près de 330 courses courues durant sa carrière, on peut dire que le Suèdois a de l’expérience. En 2012, il a même créé une équipe de sport automobile, en compagnie de son compatriote, pilote et homme d’affaires, Peter Wallenberg : PWR Racing. Sept ans après, il a l’honneur de piloter une voiture de ce team dans le meilleur championnat de Touring car de l’histoire. « Le développement de PWR Racing a été extrêmement rapide. Depuis notre création en 2012, nous allons connaître notre première saison internationale. C’est une excellente occasion de nous mesurer aux meilleurs. J’ai hâte d’y être » a-t-il déclaré.

Si tout va bien : Azcona poursuit sa progression et mène un rythme de folie malgré son jeune âge. A l’instar de son prédécesseur, Pepe Oriola, il embête les cadors de la grille, s’invite à plusieurs reprises dans le top 5 et fait de la grille inversée, sa spécialité. Bien classé à l’approche de l’issue finale, il lutte pour finir dans les dix premiers du championnat. Haglöf, de son côté, a plus de mal à s’adapter au WTCR Oscaro. Cependant, il connait bien la voiture et arrive à scorer sur quelques courses.

Si rien ne va : Azcona est jeune et malgré sa victoire sur le championnat d’Europe en 2018, il a du mal à élever son niveau face aux meilleurs pilotes planétaires de la discipline. Comme l’an passé avec John Filippi, la Cupra connait quelques mésaventures mécaniques. En attendant la sortie de la nouvelle voiture de la marque espagnole en 2020, Azcona en profite pour gagner du coffre. Il réussit néanmoins de belles performances et se range aux alentours de la vingtième place. Pareil pour son coéquipier. La marche est beaucoup trop haute pour lui. Malgré toute sa bonne volonté, Haglöf ne parvient pas à décoller et stagne dans le fond du classement.

Notre pronostic :

Mikel Azcona : entre la 15ème et la 19ème place.

Daniel Haglöf : au-delà de la 20ème place.

Deux grands noms

Team : Comtoyou Racing

Les pilotes :

Tom Coronel, 46 ans (NED) : 23ème du WTCR Oscaro 2018, Tom Coronel est une star au Pays-Bas. Pour preuve, le frère jumeau de Tim, compte quasi un million d’abonnés sur Facebook, 565 000 sur twitter et 225 000 sur Instagram. Sinon, pour comprendre le personnage…

Avons-nous besoin d’en dire plus ?

Aurélien Panis, 24 ans (FRA) – sur la photo de couverture : Après un hiver fructueux, où il a grimpé sur le podium du prestigieux Trophée Andros (lien), Aurélien Panis reprend du service en WTCR Oscaro. Pour la deuxième année consécutive le fils d’Olivier Panis évoluera sur ce championnat, cette fois-ci au volant d’une Cupra TCR (Audi RS3 LMS TCR l’an dernier). Après un début de saison manqué en 2018, l’Isérois a su redresser la barre et terminer à treize reprises dans le top dix, sur les dix-huit dernières courses. Des performances qui lui ont permis de se positionner à la 17ème place du général, soit six places devant son nouveau coéquipier. A l’aube du début du nouvel exercice, Aurélien Panis est confiant : « je compte capitaliser sur l’expérience que j’ai acquise, pour pouvoir régulièrement lutter dans le top 10, voir le top 5 » nous expliquait le jeune homme lors d’un entretien.

Si tout va bien : Tom Coronel est l’un des pilotes les plus expérimentés de la grille. Il connait parfaitement ses adversaires et le championnat. Contrairement à l’an passé, il se concentre davantage sur son pilotage et sur le côté sportif. Et ça paie ! Même s’il roule moins vite que les favoris, il joue les troubles fêtes et marque de nombreux points. Aurélien Panis continue son petit bonhomme de chemin et devient le pilote numéro un de Cupra Racing en WTCR Oscaro. Avec la confiance emmagasinée lors du trophée Andros, ainsi qu’en fin de saison dernière, le jeune homme de 24 ans réalise des exploits et parvient même à grimper sur le podium durant une des épreuves. Résultat ? Avec Comtoyou Racing, une équipe qu’il connait par cœur, il se classe parmi les quinze meilleurs pilotes du monde.

Si rien ne va : Coronel se préoccupe plus de son image que de la compétition et se classe dans les derniers rangs. Avec toute son expérience, il termine quelques fois dans les points mais ce n’est pas suffisant. Alors oui, il va gagner… Mais plus d’abonnés que de courses. Comme l’an dernier, Panis découvre une nouvelle voiture et comme l’an dernier il a du mal à s’y adapter, à tel point qu’il manque totalement ses débuts. S’il score quelques points en fin de saison, les dés sont déjà jetés. Il termine au-delà de la vingtième place.

Notre pronostic :

Tom Coronel : au-delà de la 20ème place

Aurélien Panis : entre la 15 ème et la 19 ème place.

Voiture : Cupra TCR

Retrouvez les previews de Honda,  Audi, Hyundai et Alfa Romeo.

Découvrir toute l'info de WTCR Oscaro

à lire également