Previews WTCR Oscaro 2019 : Hyundai, 2019 pour garder le pouvoir !

A quelques jours du début du WTCR Oscaro 2019, nous vous proposons une présentation des teams du championnat et de leurs pilotes.  Après Honda et Audi, on s’intéresse aux deux équipes du championnat roulant sur Hyundai, BRC Hyundai N Squadra Corse et BRC Hyundai N Lukoil Racing Team.

La doublette à battre

Team :  BRC Hyundai N Squadra Corse

Les pilotes :

Gabriele Tarquini, 57 ans (ITA) à gauche sur la photo : Il est le champion du monde en titre. L’homme à abattre. Le pilote le plus rapide du WTCR Oscaro 2018. L’an passé, le sanglier italien a remporté son deuxième sacre dans le championnat du monde de voitures de tourisme (2009 et 2018, donc). Après deux victoires lors de la première manche à Marrakech, Tarquini a pris la tête du championnat et ne l’a quasi plus quittée jusqu’à la fin d’une saison durant laquelle l’homme aux sept saisons en Formule 1 a remporté cinq courses. Au volant de la Hyundai i30 N TCR, voiture la plus performante du circuit, qu’il a lui-même développée, le numéro 1 a toutes les cartes en mains pour réaliser le doublé cette année.

Norbert Michelisz, 34 ans (HUN) – à droite sur la photo : Dans l’indifférence la plus totale, la star hongroise a terminé la saison 2018 de la coupe du monde de Touring car au pied du podium du classement général. Deuxième athlète le plus influent de son pays derrière la nageuse Katinka Hosszù, selon le magazine Forbes en 2017, Norbi n’a remporté qu’une seule course en 2018, pour un total de sept podiums tout au long de la saison. Deuxième du championnat du monde en 2017, le numéro 5 du WTCR Oscaro est toujours en quête de son premier sacre et il ne cache pas ses ambitions : « Cette année, je vise le titre. Grâce à ce qu’a réalisé Gabriele l’année dernière, je sais que je suis dans la bonne voiture et dans la bonne équipe pour le faire ». Le ton est donné.

Si tout va bien :

Hyundai domine le championnat comme ce fut le cas l’an dernier. Gabriele Tarquini n’a pas perdu sa soif de victoire et monte sur le podium une dizaine de fois dans la saison. A la veille de la dernière course, il est à la lutte pour le titre contre les quelques pilotes qui ont tenu la cadence. Parmi eux, Norbert Michelisz. Après s’être fait la main sur la Hyundai i30 N TCR en 2018, le Hongrois livre sa meilleure conduite. Ils remportent de nombreuses courses, notamment sur le Hungaroring et sur le Slovakiaring en début de saison. Comme l’an passé, les deux hommes se hissent aisément dans le top cinq et remportent le titre mondial par équipe, chose qui leur avait échappé de peu en 2018.

Si rien ne va :

Tenant du titre, Tarquini relâche la pression. Il ne parvient pas à garder le rythme soutenu qui était le sien l’an passé. Moins déterminé, il passe au travers de plusieurs manches et voit ses adversaires prendre le large. Grâce à son expérience, il grappille des points précieux lors des moments clés du championnat et parvient, tant bien que mal, à se hisser dans les quinze premiers du classement. Norbi, lui, reste régulier. Toujours discret, il fait son petit bonhomme de chemin et se positionne dans les dix premiers. En fin de saison, Michelisz manque sa tournée asiatique et échoue aux portes du TOP 10. Favoris pour le titre, les deux pilotes vivent une énorme déconvenue. Il faudra revenir l’année prochaine.

Notre pronostic :

Gabriele Tarquini : entre la 1ère et la 5ème place.

Norbert Michelisz : entre la 5ème et 9ème place.

 

Du neuf, mais de l’expérience

Team : BRC Hyundai N Lukoil Racing Team

Les pilotes :

Augusto Farfus, 35 ans (BRA) – à droite sur la photo : 2019 a commencé en trombe pour le Brésilien. Vainqueur de la coupe du monde GT de la FIA en novembre dernier à Macao, Farfus a réalisé une excellente performance en remportant les 24 heures de Daytona au mois de janvier, dans la catégorie GTLM. S’il a déjà participé à plusieurs reprises au championnat du monde de voitures de tourisme, le numéro 8 ne l’a jamais remporté et y a terminé deux fois à la troisième place (2006 et 2009). Cette année, il espère détrôner Gabriele Tarquini : « Je pense que nous pouvons affronter tous les défis avec confiance. La Hyundai est l’une des meilleures voitures de la catégorie. Nous allons obtenir de bons résultats » a-t-il déclaré lors de la présentation du team. Ce défi ne devrait pas effrayer Augusto Farfus. En 2001, il succédait à un certain Felipe Massa en remportant la formula Renault 2000 Eurocup.

Nick Catsburg, 31 (NED) – à gauche sur la photo : « Enthousiaste à l’idée de retrouver le Nurburgring », Nick Catsburg retrouvera également le championnat du monde de voitures de tourisme, compétition à laquelle il a participé lors des saisons 2015,2016 et 2017, où il a terminé en cinquième position du général avec Volvo. Vainqueur des 24 heures de Spa en 2015, et actuellement treizième du championnat du monde d’endurance (WEC) aux côtés de l’Allemand, Martin Tomczyk, il faudra, à coup sûr, compter sur le numéro 88 cette année !

Si tout va bien :

Après Alfa Romeo, Chevrolet et BMW, Farfus découvre Hyundai. Et quel succès ! Il surfe sur la vague de ses dernières victoires internationales et profite de l’excellente performance de la i30 N TCR. Il réalise un podium dès le premier week-end du championnat et se positionne parfaitement pour le reste de la saison. N’ayant plus piloté de voiture à traction depuis plus de dix ans en compétition Farfus fait quelques erreurs mais son expérience fait la différence et lui assure une place dans les huit premiers du classement final. Catsburg redécouvre le summum du Touring Car. Après des débuts timides, le Néerlandais sort les crocs sur le Nordschleiffe, lors de la cinquième manche du championnat. Comme en 2017, il y remporte une course. Fort de ce résultat, il carbure sur la fin de saison et réalise de grosses performances lors de la tournée asiatique.

Si rien ne va :

Augusto Farfus a énormément de mal à se réadapter au Touring car et, plus particulièrement aux voitures à traction. Logiquement, il manque son début de saison. Son expérience lui permet de relever la tête à la mi-saison mais c’est déjà trop tard. Catsburg est régulier mais, après une année loin des compétitions de voitures de tourisme, il se rend compte que le niveau du championnat est trop élevé pour lui. Pour combler le manque, le Néerlandais prend des risques, mais cela ne porte pas ses fruits. Catsburg stagne aux alentours de la vingtième place.

Notre pronostic :

Augusto Farfus : entre la 12ème et la 16ème place.

Nick Catsburg : entre la 13ème et la 17ème place.

Voiture : Hyundai i30 N TCR

Retrouvez les previews de Honda et Audi.

Découvrir toute l'info de WTCR Oscaro

à lire également