Previews WTCR Oscaro 2019 : La surprise Alfa Romeo ?

A quelques jours du début du WTCR Oscaro 2019, nous vous proposons une présentation des teams du championnat et de leurs pilotes.  Après Honda, Audi et Hyundai, on se tourne vers Alfa Romeo, la Team Mulsanne et ses deux pilotes.

Outsiders ! 

Team : Team Mulsanne

Les pilotes :

Kevin Ceccon, 25 ans (ITA) : Pepe Oriola parti vers le TCR Asie, Kevin Ceccon est, avec Yann Erhlacher, sûrement l’un des jeunes pilotes les plus talentueux du championnat. Arrivé à la mi-saison en 2018, pour remplacer Fabrizio Giovannardi, l’Italien a réussi l’exploit d’inscrire 102 points en seulement quinze courses, soit vingt pions de moins que Gordon Shedden, triple vainqueur du BTCC, sur l’ensemble de la saison (122 pts). Avec deux podiums sur le circuit de Suzuka, dont une victoire, et une quatrième place à Macao, Ceccon a su prouver toute sa valeur, s’offrant même une quatorzième place au classement général. S’il poursuit sur sa lancée, il y a fort à parier que le vainqueur de l’Auto GP 2011 figurera parmi les meilleurs pilotes de la grille.

Ma Quing Hua, 31 ans (CHI) : Il est le premier non-Italien de la jeune histoire de la Team Mulsanne. Quatrième du World Touring Car Championship avec Citroën en 2015, le Chinois a participé à trois manches du championnat l’an passé. Sous la houlette de Honda, il n’a pas vraiment performé puisqu’il n’a terminé qu’une seule fois dans le top dix, sur ses neuf courses disputées (Septième lors de la course 3 à Wuhan). Vainqueur du championnat chinois de voitures de tourisme en 2011, puis pilote d’essai en Formule 1 pour l’écurie Caterham Racing, Ma n’en est pas à sa première expérience avec une Alfa Romeo Giuletta TCR. L’an dernier, il a remporté une course du TCR Chinois avec cette voiture (Guangdong). Pressé de démarrer une nouvelle saison, Ma Quing Hua a grandement confiance en la performance de son bolide : « Toute l’équipe a travaillé dur cet hiver pour développer la Giuletta Veloce TCR. Cette voiture a un énorme potentiel » a-t-il souligné.

Si tout va bien :

Après un hiver de travail acharné des équipes Alfa Romeo, la Giuletta TCR est ultra-performante. Ceccon poursuit son incroyable série de l’an passé (sept top dix sur les neuf dernières courses) et surprend tout le monde. S’il avait participé à l’intégralité de la saison 2018, et en se basant sur les performances des courses sur lesquelles il a couru, le numéro 31 aurait potentiellement atteint les 204 points (soit autant que le dixième du classement). Nous supposons donc, qu’avec une excellente préparation et dans des conditions optimales, l’Italien peut largement dépasser ce total et aller titiller les plus grands. Ma, lui, se rapproche de son niveau de 2015. Malgré un léger temps d’adaptation, le Chinois réussit à marquer des pions précieux, grâce à son agressivité. Expérimenté mais un ton moins rapide que les cadors du championnat, Ma Quing Hua termine le championnat à une position honorable.

Si rien ne va :

Comme en 2018, le Team Mulsanne manque son début de saison. Les deux pilotes ont du mal à trouver le « set-up » (réglage) parfait et perdent des points précieux dans le championnat par équipe. Talentueux, Ceccon réalise quelques performances mais, au vu de son manque d’expérience, il fait preuve d’irrégularité. Sur la fin il s’assure, tant bien que mal, une place dans la première partie du général. Malgré son expérience, Ma n’y arrive pas, à l’image de ses résultats sur le WTCR Oscaro 2018. Trop agressif dans sa conduite, il part souvent à la faute. Le niveau, supérieur à celui de 2015, semble trop élevé pour lui.

Notre pronostic :

Kevin Ceccon : entre la 7ème et la 11ème place

Ma Quing Hua : entre la 18ème et la 22ème place

Voiture : Alfa Romeo Giulietta TCR

Retrouvez les previews de Honda,  Audi et Hyundai.

Découvrir toute l'info de WTCR Oscaro

à lire également