Sporting Team Oscaro : un onze de rêve

J-7 avant la Coupe du monde de football. C’est l’heure des derniers préparatifs pour cette compétition qui se disputera sans les Pays-Bas, sans l’Italie, mais pas que… le Sporting Team Oscaro ne sera également pas de la partie. Une déception pour nous tous. Malgré cela, nous avons quand même pris la décision de vous présenter le onze type de notre équipe. Juste pour vous faire rêver. Si le Team Oscaro était à la Coupe du monde, ça donnerait ça !

Gardien de but, numéro 52 : Gordon Shedden (39 ans)

Un Britannique qui s’appelle Gordon ne peut que jouer au poste de Gardien de but. Seuls ceux qui ont vu jouer Gordon Banks comprendront… N’est-ce pas Monsieur Pelé ?

Défenseur droit (Cap.), numéro 12 : Gilles Cioni (33 ans)

Mi-footballeur, mi-lion (et un semblant de rugbyman). Qui de mieux que lui pour mener cette équipe ? Avec un total de 95 matches dans l’élite du football français, il est le joueur le plus capé de l’effectif. A bientôt 34 ans, il est toujours là, prêt à se « dépouiller sur le terrain ». L’état d’esprit idéal pour emmener le Team Oscaro vers la victoire.

Défenseur central droit, numéro 30 : Gabriele Tarquini (56 ans)

Fut un temps (dans une époque lointaine, très lointaine), il aurait pu former la charnière centrale du grand Milan AC avec Franco Baresi. Italien, expérimenté, Gabriele est l’un des pionniers du catenaccio. Il se murmure même que Paolo Maldini, et Fabio Cannavaro s’en sont servis d’exemple. Enfin… Il faut bien inventer des arguments pour impressionner l’adversaire.

Défenseur central gauche, numéro 74 : Josep Oriola, dit « Pepe » (23 ans)

Avec ce prénom, il ne peut que se positionner en défense. Comme son homonyme, Pepe, ancien joueur du Real Madrid, Oriola est grand, solide et agressif. La seule chose qui les différencie ? Le pilote est fan du FC Barcelone…

Défenseur gauche, numéro 27 : John Filippi (23 ans)    

Il le dit lui-même : « Petit j’ai essayé le foot, j’ai dû arrêter parce que je taclais mes coéquipiers ». Cyril Rool, sort de ce corps.

Milieu défensif droit, numéro 6 : Vincent Landais (26 ans)

Habitué au côté droit, Landais est un travailleur de l’ombre. Ce qu’il aime, c’est aider ses partenaires. De vive voix, il les guide pour leur permettre d’atteindre les sommets… Tout ce qu’on demande à un numéro 6.

Milieu défensif gauche, numéro 68 : Yann Ehrlacher (21 ans)

S’il récupère autant de ballons qu’il ne récupère de points sur chaque étape du WTCR Oscaro, nous sommes sauvés. Imaginez, 146 balles gagnées en seulement douze rencontres. Ça fait rêver non ?

Milieu Offensif, numéro 10 : Jérôme Lando-Casanova (32 ans)

@jeromucciu is three back going into the third round of the #TAChallenge He's not just a talented golfer though – maybe worth a call up for the World Cup eh @equipedefrance ​? 🤔

A post shared by Challenge Tour (@challengetour) on

Rien à ajouter.

Ailier Gauche, numéro 18 : Tiago Monteiro (41 ans)

Il est beau, il va vite (en voiture), il est portugais et il est une idole dans son pays. Cristiano Ronaldo ? Non, Tiago Monteiro. Les similitudes sont tellement nombreuses qu’il n’y a plus aucun doute à avoir. Comme CR7, TM18 doit occuper le flanc gauche de notre attaque.

Ailier Droit, numéro 7 : Pierre-Louis Loubet (21 ans)

Au Paris Saint-Germain, un jeune joueur talentueux, international français, à fort potentiel évolue à ce poste. Chez Oscaro c’est pareil.

Attaquant, numéro 86 : Esteban Guerrieri (33 ans)

Après Lionel Messi, Diego Maradona, Gabriel Batistuta, Mario kempes, Hernan Crespo, Carlos Tevez, Diego Milito, ou encore Gonzalo Higuain, place à Esteban Guerrieri. Depuis toujours l’Argentine forme des attaquants de classe mondiale. Il n’y a donc aucune raison pour que le gaucho du WTCR Oscaro ne perpétue pas cette tradition.

Entraîneur : Philippe Leaune

Gérer une équipe, il sait faire. Avec son fils, ils en ont même créé une en 2006 avec laquelle ils ont remporté pas moins de neuf titres de champion du monde (huit sur Project Cars et un sur DiRT 4). Expérience, calme et sérénité sont ses qualités principales.

Entraîneur adjoint : Kevin Leaune

Chez la famille Ancelotti, le foot est une affaire de famille. Au Bayern Munich, Carlo avait choisi son fils Davide comme adjoint. Chez les Leaune c’est pareil. Philippe et Kevin gèrent l’équipe ensemble, jamais l’un sans l’autre. Unis, ils sélectionnent les meilleurs éléments possibles.

Découvrir toute l'info de WTCR Oscaro

à lire également