Une victoire pour renaître !

A Vila Real, Tiago Monteiro a remporté la troisième course de la Race of Portugal. Une performance sensationnelle quand on sait qu’il y a deux ans, le pilote portugais frôlait la mort. L’émotion était plus que jamais au rendez-vous !  

« Tiago, Tiago, Tiago ! ». La star locale est acclamée par le public de Vila Real à la fin de l’ultime course de la Race of Portugal 2019. Tiago Monteiro sort de sa Honda Civic Type R TCR et exulte, les supporters aussi. Larmes aux yeux, il monte sur le toit de sa voiture, célèbre sa victoire et pointe du doigt son fils, Noah. Il se dirige vers lui, puis l’enlace. Attila Tassi, 20 ans, jeune coéquipier de Monteiro, les rejoint. Malheureux suite à un problème mécanique alors qu’il était en tête du Grand Prix, le Hongrois s’effondre dans les bras du vainqueur de la course. Le moment est intense. L’un félicite son mentor mais éprouve une immense tristesse, l’autre réconforte son poulain tout en ne pouvant cacher sa joie : « à ce moment-là, mon bonheur est si fort que je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens » raconte le pilote portugais.

Deux ans après son grave accident, Tiago Monteiro remonte pour la première fois sur la plus haute marche d’un podium du championnat du monde de voitures de tourisme. Comme un symbole, et trois ans après sa dernière victoire sur ce même circuit, il l’emporte à domicile, devant des fans déchaînés.

« Merci Honda, merci d’avoir cru en moi à chaque instant. Merci aussi à ma famille » fond en larme Tiago Monteiro durant son tour d’honneur. L’émotion est à son comble. Le résultat d’un week-end riche en rebondissements.

Un scénario hollywoodien

Après un début de saison catastrophique (25ème avec 23 points avant la Race of Portugal), Tiago Monteiro espérait bien profiter de la manche à Vila Real pour retrouver ses sensations.

Le samedi, il se place 14ème sur la grille de départ de la course 1. Malheureusement pour lui, il est pris dans un accrochage avec le champion du monde en titre, Gabriele Tarquini et termine la course à la 23ème position. Mais ce n’est que partie remise. Le lendemain, Monteiro réalise, avec Attila Tassi, son coéquipier, des qualifications parfaites. Le Portugais se classant deuxième et le Hongrois en pole position pour la grande course du week-end.

Les deux pilotes du Team KCMG Motorsport font la course en tête durant la première moitié du sprint jusqu’au moment où Tassi se décale. Le Hongrois perd de la puissance et se voit dépassé par plusieurs pilotes. Monteiro, lui, saute sur l’occasion, s’envole à la première place et gère parfaitement son joker lap (un tour obligatoire pendant la course, plus long de deux secondes par rapport au tracé normal).

« J’ai eu du mal à garder ma concentration dans les deux derniers tours. Je voyais le public et les drapeaux s’agiter. J’entendais les supporters hurler et je savais qu’il voulait cette victoire autant que moi. Quand j’ai vu le drapeau à damier, ce fut un soulagement. Un sentiment fabuleux m’a envahi ».

La suite on la connait. Le numéro 18 l’emporte et célèbre avec les siens. Par la même occasion, il remonte à la 18ème place du général, avec 58 points à quatre manches du terme du championnat.

What a podium !

Après sa victoire, Tiago Monteiro se dirige vers le podium, installé au cœur d’un amphithéâtre… où des milliers de spectateurs se sont entassés pour acclamer leur héros du jour.

Alors que Yann Ehrlacher et Yvan Muller sont déjà positionnés sur les trois et deuxième marches du podium, Alexandra Legouix, speaker du WTCR Oscaro prend son micro : « The winner, Tiago Monteiro ! ». Le Portugais apparaît sur la scène, drapeau Lusitanien en main. La foule est en délire.

« Les fans sont incroyables ici. Je suis vraiment béni de pouvoir faire une course comme celle-là dans mon pays, je ne peux que remercier tout le monde pour ce soutien. »

Les quelques milliers personnes présentent, Noah et Tiago Monteiro dans les bras l’un de l’autre, ainsi que le père du vainqueur, lui aussi sur la scène, reprennent en cœur l’hymne Portugais… Un moment inoubliable, qui restera dans les mémoires de chacun. De quoi donner la chair de poule au plus commun des mortels.

Découvrir toute l'info de TM18

à lire également